« Quand deux systèmes s’affrontent, c’est toujours le plus souple qui l’emporte »

Le Seikitai-Jutsu est né et pratiqué en France depuis 1983 et était enseigné, jusqu’à présent, qu’au sein de l’école privée du Kyu-Shin-Ryu-Bujutsu. Il est maintenant accessible à tous.

PRÉSENTATION

Le terme Seiki 生気 se traduit par « vie, vitalité », énergie vitale. Sei 生faisant référence à la vie et ki 気 à l’énergie. L’idéogramme Tai 体désigne le corps. Quant à celui de Jutsu 術, il se traduit par « art, technique, moyen, ruse ». Le but de la démarche du Seikitai Jutsu est de nous relier à l’énergie naturelle et universelle de la vie. Cette énergie première, initiale, est appelée qi (prononcer Tchi) en Chinois, ruah chez les Hébreux, pneuma par les Grecs, vayu par les Hindous, spiritus par les latins et loung par le Tibétain. Tous ces termes peuvent se traduire par « souffle » (vent qui circule sur les eaux, fluide, vapeur, air, esprit…). Cette énergie vitale est présente depuis les premiers instants de l’univers en chaque chose et selon le Nei King (ou Nei Tsing), livre attribué à l’Empereur Hoang-ti (2698-2590 avant notre ère), ouvrage à la genèse du Yi King (le livre des mutations), « une énergie essentielle primitive donne naissance à tous les éléments et s’y intègre ». Il s’agit d’une définition générale et universelle de l’énergie primordiale, qui s’actualise et peut être concrétisée sur notre planète par le soleil, la lune et dans le corps par le « souffle » le Ki.

L’approche du Seikitai Justu se veut holistique et intégrative en prenant en compte l’être humain dans un ensemble corps-énergie-mental (Tai-Ki-Shinteki), le tout en interdépendance avec le contexte environnemental et historique.

 

Le concept « Intégratif » vient de Chine, et est relié à la notion universelle de l’être, appelée le Tao, ou simplement « la voie ». Le Tao est le déploiement du monde selon ses voies propres. Rien est fait, rien est forcé, les choses se passent naturellement. Vivre en accord avec le Tao revient à comprendre le non-agir et le non-effort. La vie se déroule d’elle-même. Le défi consiste à savoir si nous pouvons adopter cette façon de voir et de vivre en harmonie avec toutes choses et avec chaque instant. La « voie » est la vie. Mais la vie est aussi un art. L’art d’une vie consciente, l’art de connaître et de connecter ses ressources internes et externes d’adaptabilité et de flexibilité.

 

L’esprit du Seikitai Justu cherche à relier, à harmoniser, à unifier les différentes approches martiales du japon féodale dans leurs diversités et dans leurs complexités tant sur le plan théorique que sur le plan technique.

 

Fondé sur le développement de la personne, la pratique du Seikitai-Jutsu apporte confiance et maitrise de soi, ouverture, vitalité et bien être, ce qui en fait un Art Martial extrêmement complet et tout à fait actuel. Il permet, en outre, de se maintenir en excellente santé grâce aux méthodes de préparation physique (Junan, Goshin, Yoga…), de développer la résistance naturelle du corps et d’accroitre les vitesses de réaction et de déplacement. Les techniques font travailler le corps dans une unité et une dynamique naturelle ce qui en fait un art réaliste et créatif.   

 

L’enseignement du Seikitai-Jutsu allie les techniques traditionnelles du japon féodal aux moyens pédagogiques issus des dernières avancées en sciences humaines. Il est dispensé par des Coachs professionnels certifiés en préparation mentale sportive pratiquants le Seikitai-Jutsu, ainsi que divers Arts Martiaux, depuis de nombreuses années. Un des buts du Seikitai Jutsu est de promouvoir l’émergence d’une nouvelle prise de conscience collective dans le monde des Arts-Martiaux : le Partage basé sur la Coexistence Créative. Pour ce faire, un groupe d’expert externe à été désigné. Il supervisera et validera l’ensemble des activités dispensé au sein du Seikitai Jutsu.      

 

La philosophie des cours s’articule principalement autour de 3 axes : Santé, Bien-être et Vitalité.

 

LE KYOUJU

L’approche traditionnelle, le Kyouju : Principes du Seikitai Jutsu

Le Kyouju du Seikitai Jutsu est basé sur l’étude et la pratique des KO-RYU, les anciennes écoles.

 

Dans l’approche traditionnelle les enseignements ne sont en rien entachés d’illusion car ils restent axés sur l’efficacité et bien que les techniques enseignées et le mode de transmission soient restés inchangées depuis plus de VII siècles, le Seikitai Jutsu a su les adapter à la réalité de notre époque.

 

L’apprentissage du pratiquant s’articule autour de deux axes : le Taijutsu et le Seishin-Tekki-Kyoyo (精神的許容). Son développement personnel, qui lui permettra de faire croître son Kokoro-wo-Jin (心 を人) : le mental, la volonté à toute épreuve. Le Seikitai-Ka travaille au développement d'une connaissance profonde et aiguë de lui-même, de ses forces et faiblesses. Des exercices d'endurance mentale, de perception et de perspective sont dispensés parallèlement à son entraînement physique.

 
6.JPG

SEIKITAI JUTSU DAI

La progression technique en Seikitai Justu

Au sein du Seikitai Jutsu, il existe deux types d’enseignements de trois niveaux chacun. Le Kyouju (教授) l’enseignement des techniques martiales de l’école avec 10 Kyu, 5 Dan, et le Denju (伝授) qui regroupent les enseignements initiatiques, les Kanjos (Shiatsu, Kyosho, tactique, stratégie, psychologie…) chacun étant divisés en trois niveaux ; Shoden, Chuden et Okuden.

 

SHODEN (焦 伝) : Enseignement de base du Seikitai Jutsu, du 9éme Kyu au 1er Dan inclus, répartit sur 5 à 7 années de pratique.

 

CHUDEN (頂 伝) : Enseignement secret et personnel, du 2ème au 3éme Dan inclus, répartit sur une période de 6 et 15 années de pratique.

 

OKUDEN (奥 伝) : Enseignement secret et profond, du 4éme au 5éme Dan, avec 15 à 20 années d’ancienneté.

Il existe un autre niveau d’enseignement supérieur : MENKYO (免許), enseignement total et profond, qui est le niveau supérieur de l’Okuden et permet d’avoir accès au MENKYO-KAIDEN (免許皆伝) 5éme Dan, grade et diplôme final.

 

DÉROULEMENT D'UN COURS

L’instructeur (le coach) insiste sur des exercices spécifiques qu’il a choisis en fonction de la saison, du niveau des élèves et du programme technique. La durée du court est de 2h00 pour une fréquence de 1 à 2 fois par semaine, et s’articule comme suit : 

 

Connexion, 5 à 10 minutes.

Afin d’apaiser l’agitation due à l’activité de la vie de tout les jours, les cours commencent par un exercice de centrage et de connexion, la Coach State®. « Cet exercice vise à créer des états internes de disponibilité spécifiques sur le plan ; physique, émotionnel et mental qui favorisent une qualité de présence se manifestant par des aptitudes à être calme, concentré et efficace, afin d’établir une relation de confiance vis-à-vis de soi-même et des autres.» Raphael Mayeux, CT Ecosport.

De par cette présence générée, nous renforçons notre intégrité physique, énergétique et mentale nous installant dans un climat sécurisant, propice au dépassement de soi.

La Coach State® est issu des travaux de R. Dilts ; T. Gallwey et M. Csikszentimihalyi.

 

Goshin tai so, 5 à 10 minutes.

Le Goshin Tai So est une gymnastique énergétique ayant pour but de faire circuler l’énergie dans les méridiens et de contribuer à une meilleure santé.

Il est composé de douze postures qui ont une action de tonification et de rééquilibrage sur les douze méridiens tendinaux-musculaire du corps. Chaque méridien se dédouble pour se répartir de manière symétrique sur le corps à partir de leur point d’insertion jusqu’à leur point de terminaison.

Issu de plusieurs formes de gymnastiques traditionnelles japonaise, le Goshin tai so, sous sa forme actuelle, à été codifié vers 1930 par Me Ryuho Okuyama fondateur de l’Hakko Ryu Jujutsu.

 

Ritzu-Rei, 5mn.

Salut traditionnel au dojo, au kamiza et entre les participants.

 

Junan tai so, 30 à 40 minutes

Le Junan tai so consiste en une série d’exercice ayant pour but de dynamiser et de renforcer le corps et le mental. De part ces actions sur le système cardio-vasculaire (cohérence cardiaque, cardio-training, etc.) et énergétique du corps, il participe au renforcement du système immunitaire, nous connecte à notre vitalité la plus profonde et nous installe dans une dynamique naturelle.

Respectant scrupuleusement « l’écologie » du corps, son approche structurelle tient compte de l’alignement des articulations pendant l’exécution des mouvements.

Le Junan tai so à été codifié au fils des siècles, mais c’est dès le 10ème siècle qu’on le retrouve au sein de certaines écoles traditionnelles japonaises. Il est composé d’exercices dérivés du Hata Yoga, de la gymnastique Taoïste et est enrichi de pratiques issues des plus anciennes traditions martiales (Qi qong, Kiaijutsu...)

Ses effets, dynamisant pour le corps et l’esprit, se font ressentir dés les premières semaines d’entrainement. 

 

Taihen, 15 à 20 minutes.

Le Taihen Jutsu regroupe toutes les techniques de déplacement du corps, esquives, roulades, sauts etc. Son objectif est de développer la conscience somatique de notre corps en mouvement tant au niveau du rythme, de la souplesse que de l’équilibre. Energétiquement, les exercices de contact avec le sol (Chikai), nous vident des tensions accumulées par le stresse et l’anxiété générés par les petits tracas de la vie quotidienne et nous recharge de l’énergie de la Terre (stabilité, sécurité). Le Chikai fait appelle à nos capacités d’adaptabilité et de flexibilité, ce qui par résonnance sur le mental, le rend plus flexible aux changements de la vie, quelque fois difficiles, que nous devons affronter. La partie Tenkai, « ciel », nous connectes à nos ressources de dynamisme et d’équilibre pour le corps lié à l’intelligence visuo-spatiale et aux qualités proprioceptive (Howard Gadner – les intelligences multiples). L’entrainement progressif du Tenkai développe la « résilience » face aux situations stressantes ou dangereuses ; sentiment de contrôle, d’engagement et de défis. (Pr.Kobawa)  

Dakentai, 20 à 30 minutes.

Le Dakentai Jutsu rassemble les techniques d’atémis ; coups de poings, de pieds, de coudes, de tête... Ils sont portés sans élan, par percussion du corps et, généralement, sur les zones sensibles du corps humain. Les Kihon « éducatifs » du Dakentai visent à nous délivrer des tabous culturels solidement ancrés dans notre subconscient ; le  sentiment de peur de donner et/ou de recevoir des coups. Ils visent aussi à maitriser la confusion due à nos réactions neurobiologiques face au danger : le « Flight or Figth », le « fuir ou se battre », déclenchés par l’amygdale et son excès d’adrénaline dans le corps.

Les techniques du Dakentai du Seikitai Jutsu nous viennent principalement des écoles du 12ème siècle que sont le Gyokko Ryu et le Koto Ryu. Elles ont été conservées et transmises jusqu’à nos jours, au sein de katas à travailler seul et avec partenaires (Bunkai).      

Jutai, 20 à 30 minutes.

Le Jutai, quant à lui, regroupe les techniques de corps à corps, de sorties de saisies, de clefs, de projections, d’immobilisations…

Les différentes écoles pratiquées au sein de Seikitai Jutsu nous donnent accès à différentes approches du Ju-jutsu traditionnel. Ce qui se relève extrêmement ludique. Alors que certaines des plus anciennes cultivent la simplicité et l’écologie dans les applications techniques, d’autres favorisent la multiplicité et la complexité des enchainements. Comme pour les techniques du Dakentai, les enchainements ont été conservés sous forme de katas codifiés.

          

Des exercices d’intégrations. 5 à 10 minutes

A la fin de chaque d’entrainement sont proposés des exercices destinés à intégrer l’ensemble des techniques vues pendant le cours. Des méthodes de relaxation, de méditation dynamique, de sophrologie, Savasana, etc. sont pratiquées dans le but d’ancrées les connaissances acquises sur le plan conscient du mental et d’en faire bénéficié le corps.

 
11.JPG

LA PÉDAGOGIE

La méthode pédagogique du Sekitai Jutsu peut être factionnée en trois approches complémentaires :

  • La première issue de des enseignements traditionnels qui mettent l’accent sur le Reishiki, l’attitude martial et les valeurs communes aux écoles qui composent l’enseignement du Seikitai Jutsu.

  • La seconde est issue des théories et des méthodes d’apprentissage du tronc commun qui compose le cursus de l’éducateur sportif diplômé d’état.

  • La dernière approche est tirée des dernières avancées en science humaine qui composent les méthodes pédagogiques du coaching en préparation mentale et en développement personnel.

 

En pratique, le Seikitai Jutsu, considère l’être humain dans une globalité « corps-esprit », dans ses interactions émotionnelles et/ou énergétiques. L’approche pédagogique se veut aussi somatique et générative. « Somatique », car le corps et ses émotions, dont la prise en compte fait sérieusement défaut dans le l’enseignement martial d’aujourd’hui, ont un rôle déterminant en matière de performance. Quant à l’aspect « génératif », il correspond à la dimension expérientielle, intuitive et transpersonnelle de l’apprentissage qui permet la créativité indispensable à la mise en œuvre de nouvelles options.

L'ENCADREMENT

L’encadrement des cours est assuré par des instructeurs (Tenshi) ou des professeurs (Senseï) de Seikitai Jutsu. Ils ont suivi le cursus de formation interne d’écrit en annexe 1 du cahier technique du Seikitai Jutsu. En résumé, pour être instructeur il faut être : minimum 1er « Dan » de Seikitai Jutsu, 1er « Dan » de Koho-Shiatsu (Kuatsu inclus), avoir rempli les conditions d’évaluations sur les connaissances du Junan Tai so (échauffement et entraînement physique) et avoir suivi un séminaire de deux jours sur les bases du coaching mental intégratif.
Les professeurs, quant à eux, sont au minimum 3ème « Dan » de Seikitai Jutsu, ont réussi l’examen de praticien de Koho-Shiatsu et sont des coachs certifiés par un organisme de formation, en préparation mentale. Au sein du Seikitai Jutsu, ils sont appelés communément « Senseï ». En japonais, senseï s’écrit 先生. Le premier caractère, 先, se prononce seul saki ou ma, et signifie respectivement devant, antérieur et d’abord. Le caractère 生 est à la racine du verbe 生まれる, naître, et désigne plus généralement la vie. Étymologiquement, le Senseï est «celui qui est né avant», « celui qui était là avant ». Ce titre n’a donc aucune connotation spirituelle.

1.JPG
 

NOUS CONTACTER

Paris 75, Caen 14,  Vasles 79

Paris - Vasles

06 51 98 52 90

Caen

06 45 27 21 23

12851-4-elements-feu-eau-terre-vent-Wall
 

©2018 by Seikitai-Jutsu. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now